3. Outils de peinture

Figure 14.37. Les outils de peinture (dans le menu Outils)

Les outils de peinture (dans le menu Outils)

3.1. Fonctions communes

The GIMP Toolbox includes fourteen « paint tools ». By default they are shown together in five groups, but this can be disabled in Toolbox Preferences by unchecking Use tool groups.

Figure 14.38. The Paint Tools in the ToolBox

The Paint Tools in the ToolBox

The default view groups similar tools together. The paint tools groups are inside the red square.

The Paint Tools in the ToolBox

The paint tools in the toolbox in ungrouped view inside the red area.


The feature they all have in common is, that all of them are used by moving the pointer across the image display, creating brush-strokes. Five of them behave like the intuitive notion of « painting » with a brush. Pencil, Paintbrush, Airbrush, and MyPaint brush (introduced in GIMP 2.10.6) are called « basic painting tools » or brush tools.

Les autres outils modifient l’image plutôt qu’ils ne la peignent.

L’avantage d’utiliser une tablette plutôt qu’une souris s’avère particulièrement important pour ces outils-là, car le gain en précision est inégalable. Ces outils ont une « sensibilité à la pression » qui n’est utilisable qu’avec une tablette graphique.

Il est possible d’utiliser les outils de façon automatique en « traçant » une sélection ou un chemin. Voyez le chapitre Tracer pour de plus amples informations.

3.1.1. Touches de contrôle

Ctrl

Holding down the Ctrl key has a special effect on every paint tool. For the Pencil, Paintbrush, Airbrush, Ink, and Eraser, it switches them into « color picker » mode, so that clicking on an image pixel causes GIMP's foreground to be set to the active layer's color at that point (or, for the Eraser, GIMP's background color). For the Clone tool, the Ctrl key switches it into a mode where clicking sets the reference point for copying. For the Blur/Sharpen tool, the Ctrl key switches between blur and sharpen modes; for the Dodge/Burn tool, it switches between dodging and burning.

Shift

L’appui sur la touche Maj place l’outil en mode Ligne Droite : pour créer une ligne droite avec un outil de peinture, cliquez d’abord sur le point de départ puis appuyez sur la touche Maj. Tant que vous la maintenez enfoncée, vous verrez une fine ligne joignant le point de départ et le point actuel. Cette ligne sera tracée par l’outil si vous cliquez à nouveau. Si vous déplacez le pointeur de la souris et que vous appuyez à nouveau sur Maj, une nouvelle ligne apparaîtra, avec le dernier point cliqué pour point de départ. Vous pouvez ainsi créer une série de segments connectés.

Ctrl+Shift

Maintenir simultanément ces deux touches appuyées oblige l’outil à tracer une ligne droite contrainte angulairement par incréments de 15°. Cela vous permettra de créer des lignes parfaitement horizontales, verticales ou diagonales.

3.1.2. Options

Figure 14.39. Les options partagées par les outils de peinture

Les options partagées par les outils de peinture

De nombreuses options sont communes à tous les outils : ce sont elles que nous verrons ici. Les options particulières seront décrites avec chaque outil.

Mode

The Mode drop-down list provides a selection of paint application modes. As with the opacity, the easiest way to understand what the Mode setting does is to imagine that the paint is actually applied to a layer above the layer you are working on, with the layer combination mode in the Layers dialog set to the selected mode. You can obtain a great variety of special effects in this way. The Mode option is only usable for tools that can be thought of as adding color to the image: the Pencil, Paintbrush, Airbrush, Ink, and Clone tools. For the other paint tools, the option is always disabled. A list of modes can be found in Section 2, « Modes de calque ».

Dans cette liste, certains modes sont particuliers et sont décrits plus bas.

Opacité

Le curseur Opacité règle la force de la transparence de l’outil. Pour en comprendre le fonctionnement, imaginez qu’au lieu de modifier le calque actif, l’outil crée un calque transparent au-dessus de lui et agisse sur celui-ci. Changer l’opacité dans les options de l’outil a le même effet que celui produit en la changeant dans le Dialogue de ce nouveau calque. Plus le niveau est élevé, et plus l’opacité de la peinture est forte et inversement. Avec la Gomme, plus l’opacité est élevée et plus l’effacement est prononcé : pensez que vous peignez alors avec de la transparence.

Brosse

GIMP vous offre différents types de brosses pour vous permettre de modifier l’aspect de votre coup de pinceau. Ces brosses sont décrites dans la section Brosses. Vous en changez en cliquant sur l’icône de sélection de la brosse adjacente. Tous les outils disposent des mêmes brosses à l’exception de Calligraphie qui utilise une brosse très particulière. La couleur n’entre en jeu que pour les outils où elle a un sens : le Crayon, le Pinceau et l’Aérographe. Pour les autres, seule la distribution de l’intensité est significative.

Taille

Cette option vous permet de modifier très précisément la taille de la brosse. De façon pratique, vous pouvez utiliser les touches fléchées de déplacement pour une variation de ±0.01, ou les touches Page-Haut et Page-Bas pour une variation plus rapide de ±1.00. Vous pouvez obtenir le même résultat à l’aide de la roulette de votre souris si vous l’avez programmée correctement en utilisant les Préférences. Voir Comment faire varier la taille de la brosse

Proportions

Ceci détermine les proportions de la brosse. Le curseur est gradué de -20,00 à 20,00 avec la valeur par défaut fixée à 0,00. Une valeur négative de 0,00 à -20,00 diminuera de la brosse tandis qu’une valeur positive entre 0,00 et 20,00 réduit la largeur de la brosse.

Angle

Cette option fait tourner la brosse autour de son centre. C’est visible si la brosse n’est pas circulaire ou a été créée à partir d’une figure ayant subi une rotation.

Espacement

Cette option définit la distance entre les coups de brosse dans un tracé.

Figure 14.40. Option Espacement

Option Espacement

Différents espacements


Dureté

Modifie la taille du centre dur de la brosse.

Figure 14.41. Option Dureté

Option Dureté

Sur la gauche : dureté = 50 À droite : dureté = 100.


Force

Modifie le gain.

Figure 14.42. Option Force

Option Force

Force est égale à 10%, 20%, 40%, 80%.


Dynamique de la brosse

La dynamique de la brosse vous permet de mettre en correspondance différents paramètres de la brosse avec plusieurs dynamiques. Elle est surtout utilisée avec les tablettes graphiques, mais certaines peuvent aussi être utilisées avec la souris.

Vous trouverez plus d’informations sur la dynamique dans Dynamique de la brosse

When stroking paths and selections using a paint tool there is an option to select « Emulate brush dynamics ». That means that when you stroke, brush pressure and velocity are varying along the length of the stroke. Pressure starts with zero, ramps up to full pressure and then ramps down again to no pressure. Velocity starts from zero and ramps up to full speed by the end of the stroke.

Options de dynamique

Ces options sont décrites dans Options de dynamique de la brosse.

Appliquer fluctuation

Vous connaissez l’« espacement » dans les traits de brosse : chaque trait est en fait constitué d’une série d’empreintes qui, très rapprochées, donnent l’impression d’un trait continu. Ici, au lieu d’être alignés, ces empreintes sont éparpillés sur une distance que vous pouvez régler avec le curseur Quantité.

Figure 14.43. Exemple de « Fluctuation »

Exemple de « Fluctuation »

De haut en bas : sans fluctuation, fluctuation = 1, fluctuation = 4.


Fluctuation est aussi disponible dans l’Éditeur de dynamique où vous pouvez mettre en correspondance la fluctuation avec le comportement de la brosse.

Lisser le tracé

Cette option n’affecte pas le rendu du tracé de la brosse mais sa « forme ». Elle supprime les tremblements de la ligne que vous êtes en train de tracer. Elle rend le dessin avec la souris plus facile.

Quand cette option est cochée, deux zones de réglage s’affichent, Qualité et Poids. Vous pouvez adapter les valeurs par défaut à votre habileté.

Les fortes valeurs de Poids rigidifient le tracé de la brosse.

Figure 14.44. Exemple de « Lisser le tracé »

Exemple de « Lisser le tracé »

Essai de tracé d’une ligne droite et d’une sinusoïde avec la souris. 1 : option non cochée 2 : valeurs par défaut 3 : valeurs maximum


Fixer la taille de la brosse à l’affichage

Quand vous travaillez sur une image plus grande (en pixels) que l’écran, vous devez sans cesse zoomer avant et arrière. Cette option permet un traitement itératif d’amélioration sans avoir besoin de demander à l’application de changer la taille de la brosse quand vous passez d’un zoom à l’autre.

Si la taille de la brosse est relative au canevas (option inactivée), l’action de zoomer avant fait que la brosse zoome aussi et paraît plus grande (occupe plus de pixels sur l’écran). Si vous travaillez avec une brosse de 300 pixels et zoomer de 12% à 100%, la brosse occupe maintenant la moitié de la taille de l’écran ! Il vous faut donc réduire la taille de cette brosse.

Si la brosse est relative à l’écran (option activée)

Figure 14.45. Exemple de fixation de la taille de la brosse

Exemple de fixation de la taille de la brosse

Cette image est une capture d’écran d’une petite partie d’une image TIFF plus grande que mon écran. Ici, GIMP affiche cette image avec un zoom de 50%, et l’ensemble de l’image est donc visible. L’option n’est pas cochée, la taille de la brosse dans la boîte à outils est de 100 pixels.

Exemple de fixation de la taille de la brosse

Capture d’écran : zoom 200. L’option n’est pas cochée. Nous dessinons avec le pinceau et la brosse Poivron qui fait 100 pixels de haut dans la boîte à outils : le coup de brosse affiché fait 200 pixels de haut.

Exemple de fixation de la taille de la brosse

Capture d’écran : zoom 200. L’option n’est pas cochée. Nous dessinons avec le pinceau et la brosse Poivron qui fait 100 pixels de haut dans la boîte à outils : le coup de brosse affiché fait 100 pixels de haut.


« Fixer la taille de la brosse à l’affichage » peut aussi être utilisée pour fixer la brosse à une rotation de la vue :

Figure 14.46. Exemple de fixation de la taille de la brosse à une rotation de la vue

Exemple de fixation de la taille de la brosse à une rotation de la vue

Capture d’écran. Ici, l’option n’est pas activée et nous utilisons AffichageMiroir & RotationRotation de 15° en sens horaire : le coup de brosse subit la rotation.

Exemple de fixation de la taille de la brosse à une rotation de la vue

Same thing but the option is checked: the brush is locked to the original, not rotated view and brush stroke is not rotated.


Incrémentiel

Applique l’effet de façon incrémentielle lors du déplacement du pointeur de la souris.

L’option d’incrémentation ne paraît pas fonctionner comme attendu. Quand elle n’est pas activée (valeur par défaut), l’effet maximum d’un seul coup de pinceau est déterminé par le réglage du curseur Opacité. Si l’opacité est fixée à moins de 100, le passage de la brosse au même endroit augmente l’opacité si la brosse est soulevée entre temps. Le fait de passer plusieurs fois au même endroit au cours du même coup de pinceau n’a pas cet effet, Quand le mode Incrémentiel est sélectionné, la brosse peint en pleine opacité indépendamment du réglage du curseur Opacité. Cette option est disponible dans tous les outils de peinture, à l’exception de ceux qui ont un contrôle de rapidité, qui implique automatiquement un effet d’incrémentation. Voir aussi Section 2, « Modes de calque ».

3.1.3. Exemple de dessin avec divers instruments

Les exemples suivants montrent certains des modes de peinture.

Dissoudre

Figure 14.47. Exemple du mode Dissoudre

Exemple du mode Dissoudre

Deux tracés réalisés avec l’Aérographe, en utilisant la même pointe de brosse Circle Fuzzy. À gauche, en mode Normal. À droite, en mode Dissoudre.


Pour tout outil de peinture utilisant une peinture d’opacité inférieure à 100%, ce mode très utile ne donne pas de transparence, mais distribue les pixels de peinture de façon aléatoire, donnant un aspect piqueté au trait de peinture ou au remplissage.

Figure 14.48. Peindre en mode Dissoudre

Peindre en mode Dissoudre

Cette image n’a qu’un seul calque, le calque d’Arrière-plan, et n’a pas de canal Alpha. La couleur de fond est bleu ciel. Trois traits sont tracés avec le Crayon et la couleur rouge à différentes opacités : 100%, 50%, 25%.


Derrière

Figure 14.49. Exemple pour le mode « Derrière »

Exemple pour le mode « Derrière »

Wilber sur un calque d’arrière-plan bleu

Exemple pour le mode « Derrière »

Fenêtre des calques

Exemple pour le mode « Derrière »

Rempli avec un motif


Avec ce mode, l’outil de peinture applique de la peinture uniquement sur les zones transparentes ou semi-transparentes du calque : moins l’opacité est marquée, et plus de peinture est appliquée. Ainsi, peindre sur une zone complètement opaque n’a aucun effet, tandis que peindre sur une zone complètement transparente a le même effet que le mode Normal. Le résultat est toujours une augmentation de l’opacité. Bien entendu, tout cela n’a pas de sens si les calques n’ont pas de canal Alpha.

Dans l’exemple ci-dessus, Wilber est dans le calque actif, entouré de transparence. L’outil Remplissage a été utilisé, l’option Remplir toute la sélection est cochée. Tout le calque actif est sélectionné. Un motif est utilisé pour peindre.

L’image suivante possède deux calques. Le calque supérieur est actif. Trois traits de Crayon sont tracés avec la couleur rouge respectivement à 100% ; 50%, 25%. On voit que seuls les pixels transparents ou semi-transparents sont peints.

Figure 14.50. Peindre en mode « Derrière »

Peindre en mode « Derrière »

Peindre avec 100%, 50%, 25% de transparence (de gauche à droite)


Effacer la couleur

Figure 14.51. Exemple pour le mode « Effacer la couleur »

Exemple pour le mode « Effacer la couleur »

Wilber sur un calque d’arrière-plan bleu

Exemple pour le mode « Effacer la couleur »

Couleur de Premier-plan blanche effacée


Ce mode efface la couleur que vous avez choisie comme couleur de premier-plan dans la Boîte à outils, la remplaçant par de la transparence. Il agit de la même façon que le filtre Couleur vers Alpha appliqué à la zone sous le coup de pinceau. Notez qu’il ne marche qu’avec les calques disposant d’un canal Alpha ; sinon, ce mode équivaut au mode Normal.

Dans l’exemple ci-dessus, la couleur utilisée par le Remplissage était le blanc. Les parties blanches de l’image ont donc été effacées, laissant voir le calque sous-jacent.

L’image ci-dessous ne possède qu’un calque, le calque d’arrière-plan, coloré en bleu ciel. Trois traits de Crayon :

  1. Avec la couleur exacte de la zone bleue : seule cette couleur bleue est effacée.

  2. Avec la couleur exacte de la zone rouge. Seule cette couleur rouge est effacée, quelle que soit sa transparence. Les zones effacées deviennent transparentes.

  3. Avec la couleur bleu ciel du fond : seule cette couleur est effacée.

Figure 14.52. Peindre en mode « Effacer la couleur »

Peindre en mode « Effacer la couleur »

Peint avec du 1. bleu ; 2. du rouge ; 3. la couleur d’arrière-plan


3.1.4. Informations complémentaires

Les utilisateurs expérimentés seront intéressés à savoir que les outils de peinture travaillent en fait au niveau du sous-pixel afin d’améliorer l’aspect des bords en atténuant l’aspect crénelé. La conséquence de cela, est que si vous travaillez avec une brosse à bords nets, les pixels des bords seront quand même affectés partiellement. Si vous voulez vraiment un bord net, par exemple pour effectuer une sélection précise, ou un copier-coller précis, ou travailler sur des pixels particuliers, vous pouvez faire deux choses : (1) utiliser le Crayon qui n’est pas concerné par les sous-pixels et donne des bords parfaitement nets, ou bien, (2) pour les autres brosses, cocher la case « Contour dur » dans les options de l’outil.